Le Brevet





L'azote liquide sous pression est extrait du réservoir (1). L'azote liquide passe dans un échangeur (3). L'azote liquide est vaporisé. L'azote est expansé de manière isotherme avec l'eau pulvérisée dans la chambre (4) du moteur. 160 Wh / kg d'azote sont obtenus.

L'invention est la suivante: L'air traversant l'échangeur (3) pour chauffer l'azote liquide est refroidi à très basse température (environ -150 ° C). L'air passe dans la chambre du compresseur adiabatique (5) avec un taux de compression d'environ 40. La pression réchauffe l'air. L'air est ensuite expansé isothermiquement avec l'eau pulvérisée, dans la chambre (4) du moteur. 80 Wh sont récupérés par kilogramme d'azote liquide (brevet)

Le système est réversible (brevet). Le compresseur détend l'azote préalablement refroidi par l'échangeur, tandis que le moteur le comprime. Le besoin en énergie mécanique est de 240 Wh par kilogramme d'azote liquide produit.

L'air admis dans l'échangeur peut encore être sous pression et provenir de l'échappement du moteur. (brevet)

L'efficacité globale de la pile azote liquide qui prend en compte les pertes thermiques et mécaniques est de 60%.


https://patentscope.wipo.int/search/fr/detail.jsf?docId=WO2018046807&redirectedID=true
Le Brevet